Massage sonore

Le son

"Nada Brahma

"Le monde est son"

Proverbe hindou

Au Népal, on dit qu’une personne qui vibre harmonieusement est en bonne santé. Si des dissonances apparaissent, elle perd son équilibre, son harmonie, et tombe malade.

 

L'expression hindouiste "Nada Bramha" signifie en Français que "le monde est son". 

Les avancées toujours nouvelles de la science et notamment de la physique quantique nous montre que cette formule a non seulement un sens métaphorique mais qu'elle a aussi un fondement scientifique.

 

Ce que nous décrivons comme étant de la matière n'est en réalité rien d'autre que des systèmes oscillatoires qui sont en résonance les uns avec les autres. 

La recherche nous a récemment appris que la matière pure - c'est à dire le noyau de l'atome et l'électron qui composent chaque élément - représentent seulement 0,001 pour cent de la réalité. 

La physique quantique définit les 99,999 pour cent restants comme le vide. Ce vide n'est autre qu'un vecteur des différentes vibrations.

Chaque particule élémentaire est en effet entourée d'un champ vibratoire électromagnétique et ce sont précisément ces champs, et non pas la matière, qui réagissent lors de réactions chimiques. Durant ces réactions, les fréquences personnelles des atomes et des molécules interfèrent avec le champ vibratoire et forment des systèmes vibratoires complexes. 

"Il y a autant de façons de percevoir le son qu'il y a d'êtres humains sur terre"

Chaque individu a un ressenti unique et perçoit le son de sa propre façon à travers ses filtres à lui. Les réactions au son peuvent par conséquent grandement varier d'une personne à l'autre.

 

De nombreux facteurs ont une influence sur la perception et l'effet du son : nos attentes, notre humeur, nos expériences, notre état de santé, notre vécu, nos connaissances, notre disposition à vouloir expérimenter les sons, nos préférences et bien d'autres choses encore.

La perception sonore et son assimilation sont fondamentales pour que le massage sonore soit efficace. Le son du bol chantant est perçu comme un stimulus auditif et les vibrations sonores comme des stimuli vibro-tactiles. 

Le traitement de ces stimuli a lieu dans le cadre de processus extrêmement complexes.

L'être humain ne perçoit pas les sons uniquement de façon auditive, il les perçoit également de façon kinesthésique ou tactile. Le sens vibratoire de l'être humain s'étend sur un spectre de fréquence compris entre 4 Htz et 500 Htz et l'on perçoit bien les fréquences comprises entre 150 Htz et 300 Htz. Il est intéressant de constater qu'il s'agit par exemple de la zone où les Gongs et les bols chantant ont leurs fréquences les plus basses.

Chaque son émit par les instruments s'accompagne de stimuli vibro-tactiles qui stimulent le système somato-sensoriel. Le système somato-sensoriel est un système de perception et d'assimilation des informations sensorielles qui se divise en deux parties :

L'extéroception : c'est la sensibilité de la peau (stimulation des mécano-récepteurs cutanés). Ce stimulus mécanique se transforme en impulsions électriques qui sont envoyées au cerveau par les nerfs spinaux et cutanés. Ces impulsions atteignent le cortex somato-sensoriel en passant par différentes stations relais.

L'intéroception : c'est la sensibilité au niveau des capteurs situés dans nos muscles, nos tendons, nos articulations, nos ligaments et nos viscères. Elle est responsable de la façon dont nous percevons notre état corporel interne. Ce système de sensibilité est primordial car il est impliqué dans de nombreux processus de régulation interne et est essentiel à notre survie.

Si l'être humain souhaite mieux comprendre ses sensations corporelles, avoir une meilleure capacité d'auto-régulation et réagir de façon adéquate aux événements extérieurs, il est indispensable qu'il améliore sa perception corporelle. 

  • Google+ - Black Circle